Mondes caribéens

Cahier d’un retour au pays natal, manuscrit-tapuscrit inédit présenté par René Hénane

Aimé CÉSAIRE : CAHIER D’UN RETOUR AU PAYS NATAL : le manuscrit-tapuscrit inédit déposé à l’Assemblée nationale – présenté par René Hénane

 

C

e document déposé par Aimé Césaire, à la bibliothèque de l’Assemblée nationale (Paris), nous a été gracieusement offert par M. Bernard ACCOYER, président de l’Assemblée nationale (26 juin 2007-19 juin 2012). Nous tenons à lui exprimer notre respectueuse gratitude pour ce geste amical et de grande courtoisie.

Le document présenté est la version-source du Cahier d’un retour au pays natal, envoyé à la revue Volontés, créée par Raymond Queneau et Georges Pelorson (numéro20, août 1939)[1].

Ce document présente aussi la lettre manuscrite, datée du 28 mai 1939, qu’Aimé Césaire envoya à son professeur de lettres, Pierre Petitbon, professeur de lettres à l’École normale supérieure, qui fut le premier à recommander au jeune Césaire de publier son Cahier…

À la fois manuscrit et tapuscrit, le document se présente sous la forme d’un cahier de 44 pages, 21×29.7, format A4, aux pages jaunies, encre violette, pâlie, pour la partie tapuscrite et écriture nette, vigoureuse, parfaitement lisible, à l’encre noire, pour la partie manuscrite.

Ce document source nous révèle l’écriture première du Cahier… et laisse pressentir les nombreuses métamorphoses qu’il subira, jusqu’à l’édition de Présence africaine (1956) ouverte par une préface de Peter Guberina et dont on trouvera tous les éléments dans les études approfondies et incontournables de Lilian Pestre de Almeida (Aimé Césaire, Une saison en Haïti, Mémoire d’encrier 2010, Aimé Césaire, Cahier d’un retour au pays natal, L’Harmattan, 2012)

 


[1] Romuald Fonkoua, Aimé Césaire, Perrin, 2010, pp.58-59.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Laissez un commentaire