Mondes caribéens

Les armes miraculeuses, manuscrit inédit présenté par René Hénane et Dominique Rudelle (3)

Le Grand Midi

Les poèmessuivants sont des contrecollages de Tropiques sur les pages d’un cahier. Leur lisibilité est parfaite, ainsi que les corrections apportées de la main d’Aimé Césaire.

Le glossaire des mots difficiles est placé en fin de poème.

 

néritique : Géologie : du grec neritês, coquillage de mer. Terme de géologie qui désigne des sédiments marins (galets, graviers, sable) qui s’accumulent sur le plateau continental océanique.

Zoologie : La nérite est un coquillage mollusque gastéropode à coquille semi-globuleuse fermée par un opercule.

radiolaire : Zoologie : de radiolus, petit rayon –  Prorozoaire du plancton doté d’un squelette silicieux à symétrie axiale.

 

 opacule : Biologie : du latin opacus, sombre, opaque. Mot employé comme adjectif pour qualifier les branchies des poissons qui sont operculées (du latin operculum, couvercle, opercule), c’est-à-dire recouvertes par les fentes branchiales.

 

 syrinx : Du latin syrinx, roseau. Ce mot possède plusieurs sens. Mythologie : Nymphe d’Arcadie qui fut transformée en roseau alors qu’elle fuyait les poursuites amoureuses de Pan. Syrinx était aussi le dieu des bergers, à la forme humaine et animale, à la fois, satyre doué d’une débordante activité sexuelle.

Zoologie : nom générique d’une espèce de siponcle, zoophyte caractérisé par un corps allongé, cylindrique, nu. Les siponcles constituent un mets très recherché en cuisine chinoise.

penne : Zoophytologie : Espèce de zoophyte, polypier libre appelé plume de mer, penne marine ou pennacule.

stéatopyge : Anatomie : du grec steatos, graisse et pugê, fesse – Caractère anatomique des fesses grasses et rebondies, voire hypertrophiées, dans l’espèce humaine. Le mot stéatopyge est employé par Aimé Césaire selon le sens métaphorique d’ancêtre primitif, proche des racines naturelles.

 

Laissez un commentaire