Auteur: Mourad Salim Houssine

Mourad Salim HOUSSINE nait l’automne 1954 en Alsace Lorraine où il fera ses premières classes. Psychologue, correspondant puis chroniqueur libre dans la presse algérienne, il est l’auteur de deux livres publiés par les éditions Aparis et Edilivre sous les titres respectifs « Le sanglier d’Hippone » et « Terriens, réveillez-vous ». Il enseigne aujourd’hui à l’Institut national de formation supérieure des cadres de la jeunesse et des sports(INFSCJS) d’Oran-Aïn-El-Turck.

Extrait: Terriens, réveillez-vous !

 

Mourad Salim Houssine

Terriens, réveillez-vous !

Éditions EDILIVRE APARIS 93200 Saint-Denis – 2012

www.edilivre.com

Edilivre Éditions APARIS 175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50 – mail : actualite@edilivre.com

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction, intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

ISBN : 978-2-332-47761-3 Dépôt légal : février 2012

© Edilivre Éditions APARIS, 2012

 

 

Préface de l’auteur

« Nous ne comprenons guère les ruines que le jour où nous même le sommes devenus ! »

Extrait de Pensées d’Heinrich Heine (1797-1856)

« Mettez la Révolution dans la rue, vous la verrez reprise par des millions de personnes ! »

Larbi Ben Mhidi (1923-1957)

Ce document ne propose ni l’étude ni l’apologie du progressisme. Il ne prétend pas être le porte-parole d’un mouvement structuré ou la synthèse réfléchie d’un courant ayant des coordonnés spatio-temporels.

Il se veut être une formulation de l’évidence de certains enseignements de l’histoire de l’Humanité de par les condensés de ses revendications…

Mon souhait est que ce livre arrive entre les mains des jeunes et moins jeunes de toutes les régions du monde sans distinction de race et de religion. Il s’adresse à tous ceux qui croient en une approche de l’« idéal » sans pour autant être naïfs ou déficients mentaux… ! Comme le formula si bien Alexis Carel en 1935 dans son livre « L’homme, cet inconnu » : « Après tout, la civilisation a pour but, non pas le progrès de la science et des machines, mais celui de l’homme ».

Si ce document présente un raisonnement sur l’humanité, il va sans dire que je préférerais qu’il soit lu entièrement ou pas du tout, de crainte d’être mal compris ou mal interprété.

Je conseillerais à certains d’aller acheter un globe terrestre chez le libraire le plus proche et le mettre devant soi sur un bureau à coté du computer… Ainsi chacun pourra mesurer l’ampleur de deux rapports essentiels : Homme/Terre et Terre/Univers..

 

 

Introduction

«Lorsqu’il se produit un bouleversement général, c’est comme si la création (khalq) entière avait changé, comme si le monde entier était transformé ; on dirait une création nouvelle, un monde nouveau ! »

Ibn Khaldoun (1332-1406)

Est-il nécessaire Terriens de vous rappeler que nous sommes aujourd’hui plus de sept (7) milliards d’individus sur la « calotte » terrestre ?

En y réfléchissant vraiment, le plus optimiste d’entre nous ne veut plus imaginer l’avenir de notre planète sans y associer incertitude, conflits, guerres, problèmes économiques et famine…

Mais le plus grave dans tout cela est le manque de solutions concrètes pour remédier à cet état de faits ; je veux écrire par là que la majorité d’entre nous mesure certainement l’ampleur du problème, mais tout n’ est qu’ analyses, constats, condamnations, sondages Sofres et Gallup, statistiques onusiennes ou tentatives puériles isolées puisque sectorielles et qualifiées d’anticonformistes par d’autres..

Il serait injuste de nier les travaux de recherche, l’existence aussi de mouvements multiples de contestation parfois célèbres qui contribuent à ce jour à informer et sensibiliser les gens sur le devenir de leur planète (Greenpeace, les Verts, altermondialistes, Attac, Los Indignados, Occupy Wall Street, etc….) et l’éventualité d’une catastrophe proche ; mais tout cela n’a pas abouti à des solutions réelles et globales… La guerre succède à la guerre, les tensions se démultiplient, les rapports s’enveniment et la violence est maîtresse du terrain. Les plaies sont béantes et ne se referment jamais et aucune baguette magique ne soulage les problèmes de notre espèce.

En un petit tour d’horizon, nous constaterons que le syndrome de la guerre du V ietnam n’ a pas empêché de nouvelles guerres en Afghanistan et en Irak qui perdurent avec des génocides en perspective. Le syndrome des guerres d’Indochine et d’Algérie n’en est pas encore arrivé à la finalité de son processus que se mobilisent déjà de gros lobbies pour un interventionnisme en Afrique du Nord et au Sahel…

D’un point de vue économique, les crises mondiales n’ont fait que dégrader les rapports entre les pays nantis et les sociétés sous développées. A l’intérieur des systèmes structurés, les rapports entre les individus se sont dévalorisés et les inégalités sociales sont pérennes.

Le facteur essentiel au commencement d’un programme sérieux et immédiat pour le sauvetage de la Terre et ses habitants est le refus de toute solution partielle ou « géopolitique » que nous qualifierons de ségrégationniste et que d’ autres baptisent…. civilisatrices… Il faut comprendre par là qu’une…

 

Envoyez Envoyez


8 Responses to “Extrait: Terriens, réveillez-vous !”

  1. Mourad Salim HOUSSINE dit :

    Fernand Lachance (1918-2004) était un restaurateur de Warwick dans les Bois-Francs au Québec.Il est connu pour avoir crée en 1957 un plat d’origine québécoise : la poutine…
    Décidément si tous les cuistots se mettaient …à faire les boulevards québécois,il n’y en aurait plus pour les icônes….
    Fernand Lachance doit avoir plus de chance que le cuistot furtif de Google puisqu’il est médiatisé par CBC Television sous le lien:
    http://www.cbc.ca/…/Lifestyle/Food/D1627302479/38K 2013-02-04

    ….Le débat est ailleurs !

  2. ML dit :

    Heureusement qu’il y a Google, Alexis Carel était le cuistot de Jacques Cartier sur La Grande Hermine, lors du voyage de 1534, c’est lui qui a inventé la poutine. Les Canadiens reconnaissants lui ont donné une rue à Montréal.

  3. ML dit :

    Oui, mais le Québécois ?

  4. Mourad Salim HOUSSINE dit :

    -Le premier octobre 1982 à quinze heures était donnée une conférence du Professeur Simonard intitulée””Le docteur Alexis CAREL”” ,dans la Province du Luxembourg au niveau de l’Université du troisième âge et du temps libre sous l’égide de l’association francophone des universités tous âges de Belgique…
    -Alexis-Carel(avec un seul R) est aussi un marché à Rennes où le journal Ouest france.fr informait sur la tenue d’une réunion le jeudi 31 mai 2012 ,dans le cadre des élections législatives, avec Nathalie Appéré ,candidate socialiste….sur le marché…..

    La liste n’est pas exhaustive !

  5. ML dit :

    Et c’était qui celui-là, Alexis Carel ?

  6. Mourad Salim HOUSSINE dit :

    La rue Alexis Carrel de Paris(avec deux R) n’existe plus et porte depuis mars 2002 à Paris le nom de Jean-Pierre Bloch grand résistant…A moins de débaptiser aussi l’Avenue Alexis CAREL (Avec un seul L) cette artère résidentielle à Montréal dans la Province du Québec.
    ..De l’humour périphérique aux bassines métropolitaines…!

  7. ML dit :

    Coordonnées spatio-temporelles.
    Alexis Carrel.
    Quant aux génocides après les guerres d’Irak et d’Afghanistan, n’exagérons rien…
    Enfin les crises mondiales n’ont pas ‘dégradé les rapports entre les pays nantis et les PVD’, bien au contraire, elles ont été l’occasion d’un rattrapage de la part de ces derniers, les pays dits maintenant émergents réduisent l’écart, et c’est une bonne nouvelle. Surtout après qu’on nous ait bassiné pendant des décennies sur ‘le fossé grandissant Nord/Sud’, et voilà tout d’un coup que c’est le contraire qui se produit : les pays du Nord sont en crise, les pays du Sud croissent rapidement et la pauvreté de masse recule.