Auteur: Selim Lander

Selim Lander est critique, membre de l'AICT (section Caraïbe)

Avignon 2019 – 11 « Lewis versus Alice » de Macha Makeïeff (IN)

Qu’il semble loin le temps où Macha Makeïeff imaginait et mettait en scène les Deschiens avec Jérôme Déchamp ! Désormais directrice de la Criée à Marseille, son ambition est montée de plusieurs crans. Elle est d’ailleurs, cette année, la personnalité incontournable du festival d’Avignon puisqu’elle est simultanément commissaire de l’exposition Trouble fête, Collection curieuse et choses inquiètes à la maison Jean Vilar et qu’elle a participé, le 10 juillet, à l’hommage rendu à Agnès Varda.

La voici donc seule à la barre de la pièce qu’elle a consacrée à Lewis Carroll et à sa créature littéraire, la petite Alice. Quand on songe, encore une fois, aux Deschiens, on imagine une pièce où règneront, en totale adéquation avec le projet, l’humour et la fantaisie la plus débridée. Il n’en est rien, hélas! Enfin rien est trop fort car la fantaisie est bien présente dans la série de scénettes qui composent la pièce mais l’ensemble manquant de continuité, l’attention faiblit, on ne regarde plus que d’un œil. Quant à l’humour, il y en a bien aussi, fatalement, mais on a du mal à le repérer dans la mesure où l’un des deux comédiens qui interprètent Lewis Carroll s’exprime en français avec un accent si désagréable qu’on ne l’écoute que d’une oreille. En outre, une grande partie du texte, en particulier mais pas seulement celui des chansons, est en anglais sous-titré avec une grande parcimonie, condamnant de facto les non-anglophones à rater tous les grains d’humour qu’elle contient sans doute.

Alice_Liddell_par L Carroll (1858)

C’est dire notre déception ! Quel souvenir restera-t-il de cette tentative ? Un livre d’images avec des beaux masques animaliers (qui cependant ne parlent pas), une belle musique jouée et chantée sur scène. Le décor est presque minimaliste : une structure à un étage censée évoquer le presbytère où L. Carroll (en réalité Charles Lutwidge Dodgson, 1832-1898) a passé son enfance, à moins que les arcades ne soient plutôt là pour rappeler la vénérable université d’Oxford où il enseigna les mathématiques et la logique pendant toute sa carrière. Le décor est immuable (sinon pour avancer ou reculer quelque peu), alors qu’on attendait qu’il se transforme pour nous transporter « de l’autre côté du miroir ».

L. Carroll aimait les petites filles, a priori sans passer à d’autres actes que les photographier. Et Alice au pays des merveilles a d’abord été écrit pour l’une d’elles, Alice Liddell. Si ce dernier point est évoqué, il est loin d’être central. La bizarre histoire d’amour entre Lewis et Alice n’est pas contée dans Lewis vs Alice.

Envoyez Envoyez