Auteur: Francis X. Pavy

Peintre, sculpteur et céramiste né en 1954 à Lafayette, Louisiane, Francis X. Pavy puise ses sources d'inspiration dans la vie et le folklore de la population locale. Cajun par excellence, on l'a surnommé le "Picasso du Zydeco" (Rolling stone, 1990), en reférence a la musique folklorique locale.

Entretien avec Francis X. Pavy (5): Icônes et modulations

Icônes et modulations (5)

AL – Le spectateur contemplant votre travail au fil des années ne peut manquer de percevoir une organisation aussi bien visuelle que  thématique. Comment cela se rapporte-t-il aux différentes techniques?

Icons and modulations (5)

A.L. – The beholder contemplating your work over the years cannot fail to perceive a visual as well as a thematic organization. How do these relate to different techniques?

FXP – Je travaille actuellement sur des peintures, des œuvres sur papier, des constructions et des sculptures autonomes, bien que je ne souhaite pas être uniquement limité à ces expressions.

F. X. P. – I’m currently working on paintings, works on paper, constructions and freestanding sculpture, although I would not like to be limited to just these expressions.

A l’origine de ce corps d’oeuvre mature, les peintures étaient ordinairement assez simples, avec une figure centrale et un simple arrière-plan.

King -- 8 by 8 inches 1985 oil on canvas

 

 

Mon intention à l’époque était de rogner l’imagerie pour approcher une expression plus iconique. Maintenant, je trouve le besoin de mettre beaucoup de couches d’images dans une même œuvre. C’est ce que j’appelle une sur saturation des images. Cela est partiellement dû à l’utilisation de l’impression. Et le plus vieille oeuvre iconique est reproduit sous forme de modules que je peux utiliser encore et encore dans les oeuvres plus récents, encore au moyen de l’impression.

King creole and Lucille 20″ by 20″ unique block print

Sinon, je n’ai pas encore été capable d’écrire sur une toile vierge, car ce support semble sacré.

In the beginning of this body of mature work, the paintings usually were much simpler, with a central figure and a simple background.

Zydeco Blues --oil on canvas 18 by 24 1985

 

 

 

My intention at the time was to pare down the imagey to approach a more iconic expression. Now I see the need to put  lots of  layers of images in one work. I call this an over saturation of imagery.This is partly because of using the print medium. And the older iconic work is reproduced as modules I can use over and over again in the newer work , again derived from the print medium.

I heard it from the Crow 2010 20 by 20 inches unique block print

 

 

 

 

 

 

 

 

 

I have not yet been able to write on a canvas yet, because it seems sacred.

 

Je suis engagé dans plusieurs séries en cours qui ont duré plusieurs années. La plus ancienne série d’œuvres à laquelle je travaille encore s’appelle “Le Voodoo et les origines du Rock and Roll”. J’ai commencé à œuvrer sur cette série en 1987 et j’ai tout récemment commencé à ajouter de nouveaux dessins à la série. La série «Cat Lady» est un travail sur une de mes voisines qui a des problèmes.  Cet été, après la catastrophe de BP dans le Golfe du Mexique, j’ai fait une série de natures mortes illustrant les créatures de l’eau et les fruits de mer. Je l’ai fait comme une protestation, mais la déclaration semblait trop subtile et je ne pense pas avoir vraiment transmis mon point de vue. Quand je peins je tombe sur des images que je pourrai reproduire dans une linogravure.

I am involved in several running series that have spanned many years. The oldest series of work I’m still producing is called “Voodoo and the origins of Rock and Roll”; I started working on this series in 1987 and just recently have started new drawings to add to the series. The “Cat Lady“ series is a work about a problematic neighbor of mine. I was doing a series of water creatures and seafood still lives this summer after the BP oil spill. I did it as a protest, yet the statement seemed too subtle and I don’t think I was getting my point across. As I’m painting I run across imagery that I might want to reproduce in a linocut.

Les œuvres sur papier sont des pièces uniques fabriquées principalement avec des blocs de linoléum. J’imprime plusieurs images différentes, les peins à la bombe et j’applique de la peinture jusqu’à ce que le travail soit terminé. Si j’ai besoin de couper une ou plusieurs linogravures pour que l’œuvre parle, je n’hésite pas. Je garde alors ces nouveaux blocs pour les utiliser pour d’autres travaux. Je peux passer une œuvre à la presse 20 à 25 fois avant d’avoir terminé. Il m’arrive également d’utiliser un collage et d’imprimer par-dessus. C’est seulement récemment que j’ai commencé à écrire des fables sur ces œuvres. J’ai réuni un inventaire d’environ 400 blocs, dont certains ont plus de 30 ans.

 

The works on paper are one of a kind pieces made primarily with linoleum blocks. I print many different images and spray and apply paint until the work is finished. If I need to cut one or more linocuts to make the piece work then I’ll do that. I keep these new blocks to use in other work. I may run a piece through the press 20-25 times before I’m finished. Sometimes I may use a collage element and print on top of that. I’ve only recently started using written narrative on these works. I’ve gathered an inventory of about 400 blocks, some that are over 30 years old.

Les constructions s’accrochent en général aux murs, un peu comme des peintures en trois dimensions. En général, j’utilise du plexiglass sur lequel je peins, puis je rajoute une couche sur  au-dessus de la base  en bois et aussi d’autres pièces de plexiglas. Si je peux trouver du plexiglas de couleur, c’est encore mieux. Dernièrement, j’ai également incorporé des tubes lumineux, du néon, dans ces constructions. J’ai l’intention de faire quelques œuvres entièrement avec du néon. J’aime le fait que je peux utiliser la lumière transmise, seule ou avec l’utilisation des composantes de la lumière réfléchie. L’astuce avec la lumière dans une construction est de s’assurer que la lumière transmise ne sature pas la lumière réfléchie. C’est sur ces constructions qu’il est le plus aisé d’incorporer des mots écrits. Je travaille sur environ huit ou neuf de ces œuvres en ce moment. Je viens juste d’en terminer un appelé « Série Borderland: Le conte de l’oiseau qui a volé ».

The constructions are usually are wall hanging works, kind of like 3-d paintings. I’m using Plexiglas that I paint on and layer on top of the (usually) wooden base and also other pieces of Plexiglas. If I can find color Plexiglas, that’s all the better. Lately, I’ve been incorporating luminous tubing (neon) into these constructions also. I plan to make some pieces entirely with Neon soon. I like the fact that I can use transmitted light alone or use with reflected light components. The trick with using light on a construction is to make sure that the transmitted light doesn’t overpower the reflected light. These constructions seem to be the easiest to use the written word on. I’m working on about eight or nine right now. I just finished one called “Borderland series: The tale of the bird that flew.”

Les sculptures sont des extensions autonomes des constructions, qui se détachent de la paroi du mur. En ce moment, je travaille sur une «tour» qui ressemble à un petit gratte-ciel; elle aura des “fenêtres” coupées sur le côté et un néon à l’intérieur. Le titre provisoire de ce travail est «La tour du mythe urbain », les récits s’y inscrivant étant des mythes urbains que j’ai entendus de première main. J’ai aussi commencé à utiliser une technique de transfert de papier ciré que je peux imprimer sur des surfaces dures. Ainsi, je parviens à imprimer des linogravures sur des sculptures de ce type. J’imprime sur le papier ciré et, alors que l’encre est encore humide, je peux appliquer l’image sur une surface dure. S’il s’agit d’un positif au lieu d’un négatif, comme un bloc régulier, je fais 2 transferts, l’un sur le papier ciré, puis un autre sur la surface dure.

The sculptures are free standing extensions of the constructions, come off the wall. I’m working on a “tower” that looks like a small skyscraper right now; it will have “windows” cut in the side and neon inside. The working title has been “Tower of urban Myth”; the narratives are about urban myths that I’ve heard firsthand. I started using a wax paper transfer technique that I can print on hard surfaces. So I can use linocuts to print on sculpture such as this. I print on the wax paper and while the ink is still wet I can apply the image to a hard surface. This is also a positive instead of a negative like a regular block as I’m doing 2 transfers, one to the wax paper and then another to the hard surface.

Dans le futur, j’aimerais faire de la vidéo avec de la musique, des projections de lumière avec des néons et continuer de travailler dans la même veine. Je continue d’ajouter à mon vocabulaire iconographique et aux méthodes dans lequel je peux m’exprimer. J’aime pouvoir travailler avec des manières différentes. Le travail continue à se construire sur ce que j’ai fait dans le passé.

Traduction David Llorca

© FX. P. et A.L.

As far as things I want to do in the near future are video with music, some light projections with neon and continue in the vein I’m working in now. I continue adding to my vocabulary of imagery and methods in which I can express myself. I like that I can work in variety of ways, and the work keeps building upon what I’ve done in the past.

 

Envoyez Envoyez