Auteur: Nora Aceval

Nora Aceval est née en 1953, sur les Hauts Plateaux d’Algérie, dans la région de Tiaret, d’une mère arabe et d’un père français d’origine espagnole. Titulaire d’une maîtrise de littérature moderne, elle se consacre, depuis 20 ans, à la préservation et à la transmission du conte populaire ; menant de front une entreprise de collectage « in situ », de classement, de traductions et de publications de ces contes populaires menacés de disparition. Elle est conteuse et auteure de plusieurs recueils de contes d’Algérie et de nombreux albums pour enfants. Site: www.nora-aceval.com

La veuve et les Talebs

 

A la mort de son mari, une femme fit appel à un groupe de Talebs récitants pour prier à la mémoire du disparu. Les religieux s’installèrent à même le sol en demi-cercle autour du défunt et, les yeux mi-clos, ils psalmodièrent en chœur, tout en balançant le buste d’avant en arrière.

La veuve endeuillée, face à eux, pleurait la tête baissée. Assise, les jambes repliées et légèrement écartées, elle sanglotait quand soudain, elle saisit machinalement un pan de sa longue robe et le porta à son visage pour éponger ses larmes. Comme elle ne portait ni culotte ni saroual, elle dévoila son intimité.

Le spectacle attira le regard du plus jeune des Talebs qui se mit en tête d’en alerter ses confrères sans éveiller le soupçon de la veuve. Il improvisa sur le même rythme mélodieux:

– Regardez ! Regardez ! Cette chose entourée d’une forêt !

Les autres Talebs qui paraissaient pourtant bien absorbés par leur prière, répliquèrent aussitôt sur le même ton :

– Chut ! Chut ! Fils de pute ! Tu vas tout gâcher ! Elle va la cacher !

 

 Nora Aceval La chamelle p. 29

Al Manar, Editions Alain Gorius, 2011

Envoyez Envoyez


One Response to “La veuve et les Talebs”

  1. mperret dit :

    “La Chamelle”, dernier et passionnan t recueil de contes “libertins” du Maghreb paru aux éditions Al Manar. Voir ici l’article “Le Maghreb, les femmes et le libertinage : trésors de la littérature orale (Nora Aceval)