Michèle Perret a été professeur d’université à Paris X – Nanterre. Linguiste et spécialiste de la langue française du Moyen Age, elle a publié plusieurs ouvrages de linguistique française et des traductions de récits médiévaux. Romancière, elle est l’auteur d’un roman pour adolescents, "La légende de Mélusine", d’un récit inspiré de son enfance en Algérie, "Terre du vent" et d’un recueil de nouvelles sur l'Algérie des années 1950-1962, "D'ocre et de cendres".

La véridique histoire de la fée Mélusine

Mélusine pic 001

(Illustrations de Sylvain Bourrières)

 

Ce récit est l’adaptation en français moderne du plus ancien roman historique de notre littérature, « La noble histoire de Lusignan », écrit sur commande en pleine guerre de cent ans (1392-1393) par un certain Jean d’Arras.

Il conte les amours du fondateur de la forteresse de Lusignan avec une fée, Mélusine, bien connue dans le folklore français, et les exploits de leurs enfants en terre d’Orient pendant les croisades.

Très proche de l’heroic fantasy, ce roman d’autrefois fait intervenir fées, géants, et autres personnages ou animaux fantastiques dans une ambiance de combats, d’actions chevaleresques et de violences, mais il conte aussi l’aventure attendrissante d’un amour passionné et impossible entre un humain et une créature surnaturelle.

Cette nouvelle adaptation s’adresse essentiellement (mais non exclusivement) à un public scolaire de préadolescents (11 – 13 ans).

Largement accompagné de notes et de repères chronologiques, elle peut aussi constituer pour tout public une initiation à la littérature et à la civilisation du Moyen Age : elle apporte un éclairage sur notre patrimoine culturel en rendant accessible un roman très célèbre du Moyen Age, en faisant connaître une légende très connue, celle de la fée-serpent, à laquelle il est largement fait référence de nos jours encore et en donnant un aperçu de l’épopée des Croisades.

Editions Tertium

38 avenue Charles de Verninac
46110 Vayrac

(14 €)

 

Envoyez Envoyez


One Response to “La véridique histoire de la fée Mélusine”

  1. Maïa dit :

    Un retour à l’éternelle jeunesse, celle qui sait rêver et projeter, qui court au-devant de l’attente !