Auteur: Francis X. Pavy

Peintre, sculpteur et céramiste né en 1954 à Lafayette, Louisiane, Francis X. Pavy puise ses sources d'inspiration dans la vie et le folklore de la population locale. Cajun par excellence, on l'a surnommé le "Picasso du Zydeco" (Rolling stone, 1990), en reférence a la musique folklorique locale.

Entretien avec Francis X. Pavy (4): Pratiques visuelles et fables

 

Francis X. Pavy, The Tale of the Bird that flew (2010, première mondiale)

PRATIQUES VISUELLES ET FABLES (4)

 

Au fil des ans, et en commençant par la peinture, vous avez utilisé une variété de techniques, des blocks imprimés, des constructions et maintenant des néons. Voudriez-vous nous expliquer et commenter cette expansion des techniques? Qu’est-ce qui vous a incité à élargir vos pratiques visuelles?


VISUAL PRACTICES AND FABLES (4)

 

Over the years, and starting with painting, you have used a variety of techniques, printing blocks, constructions and now neon. Would you care to explain and comment on this expansion of techniques? What prompted you to enlarge your visual practices?

 

J’ai toujours été intéressé par la façon dont les choses sont faites – J’aime utiliser mes mains : la manipulation des matériaux a toujours été importante pour moi. J’ai commencé en dessinant et en peignant, en utilisant des panoplies et en imitant les autres. J’ai reçu un diplôme de photographie dès l’adolescence ; j’étais davantage intéressé par le processus de développement que par le fait de prendre des photos. Quand je suis arrivé à l’Université j’ai commencé à utiliser la céramique et ai du acquérir un ensemble de compétences totalement différent : la fabrication et la cuisson. C’est là que mon professeur m’a dit que « la technique viendra mais les idées sont plus importantes. » Au moment où j’ai obtenu ma licence j’avais déjà créé ma propre technique de céramique, différente de ce que quiconque faisait à l’époque. Mais quand j’ai changé de médiums, je n’avais pas de four de cuisson où finir mes œuvres : il était temps de passer à autre chose. Je suis donc revenu au dessin et à la peinture pour terminer mes études universitaires. Ensuite, j’ai travaillé avec le verre pendant 12 ans, en utilisant une variété de techniques froides et chaudes. Le verre fut un médium de transition pour moi. J’ai travaillé avec  pour payer mon atelier. Puis je suis retourné à la peinture de façon sérieuse pendant 25 ans. Au cours de ces 5 dernières années, la sculpture et l’impression ont été  importantes. Cette dernière année, j’ai installé un atelier de néon dans mon atelier ; maintenant j’utilise le néon dans mes œuvres peintes.  I’ve always been interested in how things are made — I like to use my hands so manipulation of materials has always been important for me. I started out drawing and painting, using kits and imitating others. I graduated to photography as a teenager and I was more interested in the development process than actually taking photos. When I got to College I started using Ceramics and had to learn a totally different skill set, fabrication and firing.   It was there that my teacher told me that « technique will come ideas are more important. » By the time I had graduated I had created my own unique ceramic techniques, different from what anyone else was doing at the time. But as I changed mediums, I didn’t have a kiln to fire my things in and it was time to move on. From there I went back to drawing and painting, to finish up my college education. Then I worked with glass for 12 years, using a variety of techniques, cold and hot. Glass was a transitory medium for me. I worked with it to pay for my studio. Then I went back to painting in a serious way for 25 years. In these last 5 years, sculpture and printing has been important. This last year, I’ve put a neon plant in my studio so now I’m making neon.
Pour exceller dans un médium, vous devez le comprendre. Vous devez en connaître les moindres détails. Par exemple, en peinture, vous devez connaître toutes les couleurs, historiques aussi bien que contemporaines, quels sont les tons hauts et les tons bas de ces couleurs, les médiums, les substrats courants pour la peinture, les types de brosses, et les modificateurs, comme les cires ou les résines. Puisque la qualité de la peinture dépend du fabriquant, vous devez trouver les marques de peinture que vous préférez. Quand vous avez acquis une connaissance de la gamme des matériaux, de leurs effets et des techniques classiques, une fois que vous acquérez une certaine facilité avec le médium, vous parvenez à savoir comment vous exprimer de manière unique. De plus, quand vous connaissez les règles, vous pouvez  les enfreindre.Vous commencez  à petite échelle  – en utilisant une seule technique. Puis vous commencez à construire un vocabulaire de façon à utiliser le médium. Cela devient une sorte de sac à malices dans lequel vous puisez pour exprimer vos idées. Si vous travaillez assez longtemps avec un medium et continuez à expérimenter, vous pouvez découvrir une technique « magique ». Certains artistes construisent leur carrière autour de ce genre de techniques.Au mieux, la technique permet à un artiste de dire ce qui doit être dit, au pire la technique devient un gadget.

To be good at a medium you have to understand it. You have to know the nuts and bolts. For instance, in painting, you have to know all thecolors, historical as well as contemporary, what the top tones and bottom tones of these colors are, the mediums, the commonsubstrates to paint on, the types of brushes, and themodifiers, like waxes or resins. Manufacturers make different types of paint so you have tofind out what brands of paint you like. Once you have a grasp of the breadth of materials, what they do and the standard techniques, once you gain facility with the medium, you start to find out how to express yourself uniquely. Once you know the rules you can disobey the rules.

You start out small — doing one thing. Then youstart to build a vocabulary of ways of using the medium. This becomes kind of a trick bag you can rely on to express your ideas. If you work long enough with a medium and keep experimenting, you may run across a « magic” technique. Some artists build their careers around such techniques.

At its best technique provides a way for an artist to say what needs to be said, at its worst technique can be gimmicky.

Toute votre œuvre est narrative, le spectateur sent que derrière chaque tableau se cache une petite fable. Dans votre travail récent, le narratif latent dans votre œuvre est passé de l’implicite à l’explicite, de sorte qu’il s’incarne au travers d’histoires écrites dans le tableau.Cela fait un moment que j’utilise la narration explicite. En 2005, quand je sculptais, une pièce ne « marchait » pas ; alors j’ai commencé à utiliser des mots et des lettres. J’ai continué à ajouter des mots jusqu’à ce que la pièce soit finie. Peu de temps après, alors que je regardais des images d’œuvres plus anciennes, je suis tombé sur un ensemble d’œuvres que j’avais faites dix ans auparavant et qui étaient chargées de narration écrite. J’avais complètement oublié ces pièces. Peu de temps après, j’ai reçu les œuvres d’une galerie dans laquelle j’avais eu une exposition, et il y avait une autre œuvre avec un récit que j’avais faite en 1991.Donc, je fais ce genre de choses plus ou moins depuis au moins 1991.

  

Your entire work is very narrative. The beholder feels that each painting is a little fable. Recently, narratives hidden behind the visual work have shifted from implicit to explicit. They are now stories written in your art.

I’ve been using the explicit narrative for some time. In 2005, I was making some sculpture and one piece wasn’tworking, so I started using words and letters. I kept adding words until the piece was finished. Not long after I was looking through pictures of older works and ran across a body of work I had made 10 years before, all with written narrative. I had completely forgotten about these pieces. Soon after I receivedsome work back from a gallery I showed with and there was another written narrative work done in 1991.

So I’ve been doing this stuff off and on since at least 1991.

Les récits proviennent de mon expérience personnelle. En 56 ans,  je me suis finalement rempli la tête avec des histoires et des images. Je vis constamment dans une sorte de monologue intérieur. Lorsque j’écris des lettres ou des récits sur une œuvre, c’est avant tout un type de courant de conscience. Comme l’utilisation de la couleur, ça devient intuitif. Si je ne sens pas qu’une œuvre est complète, alors je vais ajouter davantage de narratif. Très vite, elle acquiert une texture qui l’amène à la complétude. À ce stade, le récit devient difficile à déchiffrer, mais l’impact de l’histoire écrite est destiné à être avant tout une texture visuelle. The narratives come from personal experience. After 56 years I’ve finally filled my head with stories and imagery. I have a constant running dialog in my head. When I write letters or narratives on a piece, mostly it’s a stream of consciousness type of thing. Like using color it becomes intuitive. If I don’t feel it’s complete, then I’ll add more narrative. Pretty soon it becomes very textural and finished. At this point the narrative it becomes hard to understand, but the impact of the written story is meant to be visually textural.
Je cherche toujours  à expérimenter avec les techniques que j’ai utilisées dans le passé, à me développer, à m’informer.  Je ne peux me satisfaire avec un seul médium ou un seule type d’imagerie. Il ya trop de choses à découvrir. J’ai parfois l’impression d’être l’archéologue de mon propre esprit. Je ne peux pas rester immobile. C’est pourquoi je poursuis ce qui m’intéresse jusqu’à ce que je trouve le médium suivant. Ensuite, je changerai à nouveau.

Traduction David Llorca

© FX. P. et A.L.

 

I’m always looking to experiment with what I’ve done before, looking to grow, to investigate.I’m not content to settle with one medium or one type of imagery. There’s too much to find out. I feel sometimes I’m an archeologist of my own mind. I can’t stand still. So I keep following what interests me until I find the next thing. Then I’ll move on again.

Envoyez Envoyez