Auteur: Lise Gauvin

Lise Gauvin est écrivaine, critique littéraire et professeure émérite à l’Université de Montréal. Elle a publié des ouvrages consacrés à la littérature québécoise et aux littératures francophones, parmi lesquels L’écrivain francophone à la croisée des langues (Karthala, 1997 et 2006, prix France-Québec), Langagement. L’écrivain et la langue au Québec (Boréal, 2000), Écrire, pour qui? L’Écrivain francophone et ses publics. (Karthala, 2007). Elle a aussi dirigé des ouvrages collectifs sur Les littératures de langue française à l’heure de la mondialisation ainsi que sur Les métropoles culturelles dans l’espace francophone (Hurtubise, 2010 et 2011). Ont également paru en 2010 une suite d’ Entretiens avec Édouard Glissant , sous le titre L’Imaginaire des langues (Gallimard) . À l’automne 2012, elle a publié un ouvrage intitulé Aventuriers et sédentaires. Parcours du roman québécois ( Honoré Champion). Également un collectif, Émile Ollivier : un destin exemplaire (Mémoire d’encrier). Son essai intitulé La Fabrique de la langue. De François Rabelais à Réjean Ducharme (Seuil, « Points-essais », 2004 et 2011) a reçu une Mention spéciale du jury du Grand Prix de la critique du PEN français. Dans le domaine de la fiction, elle a fait paraître un essai –fiction , Lettres d’une autre ou Comment peut-on être québécois (e) (TYPO, 1987 et 2007), des recueils de nouvelles, Fugitives (Boréal, 1992), Arrêts sur image (L’Instant même, 2003), des récits, À une enfant d’un autre siècle, Un automne à Paris (Leméac, 1997 et 2005) et un court roman, Quelques jours cet été-là (Punctum, 2007).Elle collabore au journal le Devoir à titre de responsable de la chronique des « Lettres francophones ». Membre de la Société royale du Canada, elle a été Présidente de l’Académie des lettres du Québec en 2008 et 2009.

Le Parlement des écrivaines francophones : deuxième session

Une deuxième session du Parlement des écrivaines francophones[1] a eu lieu à Orléans les 16 et 17 octobre 2019. Il s’est agi d’une rencontre de travail réunissant une vingtaine de parlementaires dont l’objectif était de faire le point sur le présent et l’avenir de notre groupe. La décision a été prise de restructurer le Parlement en une Association avec Sedef Ecer, présidente,  Catherine Cusset, trésorière, et Marie-Rose Abomo-Morin, secrétaire générale. On a également nommé un comité de gestion du site web qui sera bientôt disponible et dont la responsabilité éditoriale a été confiée à MarieJosé Alie, assistée d’un comité de lecture. Parmi les projets en cours : des présences du PEF aux Salons du livre de Paris et de Francfort, la publication de manifestes sur les  migrations,  l’environnement et l’éducation ainsi que des recueils collectifs thématiques.

L’accueil chaleureux de la mairie d’Orléans, et tout particulièrement de Sophie Ferkatjadi-Hume et de Gwénaëlle Brossard-Vié, a permis, comme l’année dernière, de créer des liens précieux.

L’événement festif de cette rencontre a été la publication de l’anthologie Voix d’écrivaines francophones, sous la direction de Faouzia Zouari, présidente-fondatrice du Parlement. Publié par les éditions Corsair[2], cet ouvrage qui réunit plus d’une quarantaine de textes d’écrivaines, a été présenté au public lors de deux tables rondes ainsi qu’au Festival du livre d’Orléans, Livre O cœur.

En voici le descriptif : Voix d’écrivaines francophones – Anthologie

Elles viennent des quatre coins du monde mais elles ont une seule passion, l’écriture. Elles sont issues de diverses cultures mais elles ont choisi de s’exprimer publiquement dans une seule langue, le français. Elles se définissent libres de toute obédience et elles ont accepté de faire partie du Parlement des écrivaines francophones, une plate-forme inédite destinée à faire entendre la voix des femmes auteures, en particulier, des femmes, en général.

Cette anthologie présente quarante deux écrivaines du PEF à travers une bio- bibliographie et un extrait de texte publié. L’ouvrage est préfacé par Youma FALL, directrice du département « Langue française, culture et diversités » de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et coordonné par l’écrivaine Faouzia ZOUARI.

 

[1] Voir https://mondesfrancophones.com/blog/evenements/le-parlement-des-ecrivaines-francophones/

[2] http://www.regaindelecture.com/product/voix-d-ecrivaines-francophones-anthologie-parlement-des-ecrivaines

 

Envoyez Envoyez