Né en 1970, Yusuf Kadel est l’auteur de plusieurs textes poétiques et dramatiques, dont Un septembre noir (1998 ; prix Jean Fanchette), Surenchairs (1999 ; sélection, prix Radio France du Livre de l’océan Indien), « Minuit » (2009 ; sélection, prix SACD de la dramaturgie de langue française) et Soluble dans l’œil (2010). Il contribue régulièrement à divers ouvrages collectifs notamment à Maurice, en France et au Québec. Boursier du CNL (Centre national du Livre), il a été nommé en mai 2009 pour le prix Continental du jeune espoir littéraire africain et s’est vu décerner le prix du mérite Naji Naaman en 2012.

Attribution des prix Naji Naaman 2012

Communiqué de la Fondation Naji Naaman pour la culture :

 

PRIX NAJI  NAAMAN 2012:

Lancés en 2002, les prix littéraires Naji Naaman (prix du mérite, prix de la créativité et prix d’honneur) sont décernés chaque année aux auteurs des œuvres littéraires les plus émancipées et abouties des points de vue contenu et style.

Les prix Naji Naaman 2012 ont vu la participation de 1341 auteurs issus de cinquante-quatre pays et s’exprimant dans vingt-trois langues et dialectes (allemand, anglais, arabe littéraire, divers dialectes arabes, chinois, croate, danois, espagnol, euskara, français, italien, kabyle, macédonien, mongol, polonais, roumain, russe, serbe, slovène et taïwanais).

Le prix du mérite des prix Naji Naaman 2012 a été attribué à sept auteurs : Halima Malki (Algérie), Imadud-Dine Moussa (Syrie), Al-Makki Al-Hammami (Tunisie), Sa’di Sabbah (Algérie), Shakir Majid Sifo (Irak), Yusuf Kadel (Île Maurice) et Zulikha Al-Akhdhari (Maroc).

Les œuvres primées seront publiées (en partie ou intégralement) dans le recueil des prix littéraires Naji Naaman 2012. Un diplôme sera remis aux lauréats, qui porteront à vie le titre honorifique de membre de la Fondation Naji Naaman pour la culture.

Envoyez Envoyez