Auteur: Christiane Prévost

Christiane Prévost est juriste dans une compagnie d'assurance et vit à Paris. Elle a publié dans de nombreuses revues consacrées à la poésie.

La Joie du cosmonaute et Le Silence du cosmonaute

La Joie du cosmonaute

Au dessus de la terre il vit et jouit

Et reconnaît les continents défiler sous son regard

Pour quel espace ses yeux de lumière

Diamants suspendus au sceau éternel de la nuit

Y a-t-il un espace pour jouir

L’aimant silencieux pointe du doigt son désir

L’éternité a-t-elle un nom

A-t-elle une fin

L’éternité vit sous yeux

Il voit de sa cabine la mer Morte

Deux mille ans d’histoire

Qu’est-ce qu’en comparaison des silences éternels

Qui le côtoient

Parlera t’il lui le divin bijou

Lui le divin enfant

Qui vit cet instant éternel

Voir la terre et en mourir

 

 

Le Silence du cosmonaute

Le silence du cosmonaute

La planète bleue défile

Et le cosmonaute a vécu une aventure trop intense

Qui le dévisage et l’inquiète

Fleurs sous le vent

Iles du Pacifique

Etoiles filantes

Les anneaux de Saturne ne sont pas loin

Mais il ne peut les filmer

Rien dans cet espace sidéral ne peut plus habiter son coeur

Il tourne en rond et la métallique terre

Vite à souhait

Ne peut manoeuvrer son cortège de louanges

Ne peut manigancer son cortège d’erreurs

L’ardent défenseur de la Nuit

Pleure à quoi bon

Envoyez Envoyez