Auteur: Sarah Baron

Née quelque part en Belgique.

Fataé II : Océane

Océane

Terre de Promesses

 

T

 

Je saute à la marelle

J’enfile des cerceaux sur mes hanches

Enrubanne mes couettes

Suce mon pouce vermeil

Regarde ma poupée Marie-Berthe

La berce un instant de poison

Lui arrache la tête

J’avais paumé mon galet

Mon tour de jouer.

 

 h

 

L’herbe a poussé au jardin secret

Attrape les ciseaux

L’îlot s’emballe

Le toucher de la lame

Ardent

Les nerfs s’entrechoquent

D’altitude en désarroi

Vénus

 

E

 

Les crocs sournois de la souris

Détournent ma tête de la rêverie

1966

 

Dans la pénombre de la glace

Les larmes s’effacent

Sur la vitre en poly

 

Les rocs s’enlacent la panse

D’étoiles

Retrouve-moi sur la lune

 

L

 

Les empreintes de tes doigts ancrés dans ma chair

Ta voix armée de patience dévicieuse

Enchantée

Les fleurs s’échappent de mes yeux

Le souffle de mes pieds cernés par tes assauts

                                                          Où est ma bouée ?

 

A

 

Au départ des angles approfondis de la ruse basse

Il a cessé de courir le vent

Sous les ombres de ma jupe

J’ai perdu mon innocence sur les pavés glissants

Le paysage éperdu de tes regards

Oscille entre extase et effroi

J’ai avachi mes mains sur les zones sombres

Mes notes aux cadences de ton corps

Désarme-moi en chanson

Au retour des rondes lésées de l’horizon

Je nous rattrape en dansant

Les bourrasques du désir sous ma jupe

 

(Enfin, si j’avais une jupe)

 

u

 

J’ai jeté mon rire au vent

Tendu mes mains aux cieux

Gouté le vent salé sur tes lèvres

Marché droit au levant

 

G

 

Mes mains fanées

Ton silence serpentin

Prisonnier des lacets

De tes souliers

Maligne la chute

Bouclée la pose

Etouffée ma voix

La corde se brise

La raillerie ta tasse

Mon thé tes bulles

Amères

 

H

Elle trouva un bruit

Entendit un morceau de coeur

Il tomba de sa main

Un chat sursauta

Les airs se mirent à valser

 

Envoyez Envoyez