Auteur: Ikanga Ngozi Tchomba

Ikanga Ngozi za Balega Tchomba, originaire du Congo-Kinshasa est détenteur d’un Ph.D. de University of Louisiana, Lafayette, sur la problématique de l'altérité dans l'œuvre romanesque de Maryse Condé. Il est l’auteur de deux pièces de théâtre: "Le Baiser de Kasoga" (2003) et "Maï-Moussa, le rêve assouvi" (2009). Lauréat du Prix d’ Essai MondesFrancophones 2012, il enseigne actuellement à Baton Rouge Community College, USA.

Culte de l’amour de l’homme

Culte de l’amour de l’homme

 

à Pius Ngandu

 

L’Amour, nous le leur placerons en tout verre

En tout plat, en toute cigarette, en tout fruit

Ils le prendront et en seront enivrés à fond

Afin que naisse l’espoir et triomphe l’amour

Et que l’homme redevienne Homme

 

Nous le leur mettrons dans le parfum et la crème

Pour que l’amour devienne leur prise quotidienne

Et qu’ils en sentent l’odeur et le proclament

Sans aucune partialité au profit de l’Homme

 

Nous le leur placerons dans chaque habit

Afin qu’il les habille mieux et qu’ils en louent

La beauté pour un monde lavé de discrimination

 

Nous le leur ajouterons à l’éclat du papier

Aux couleurs, structures et contours de stylos

A leurs microphones et téléphones de tous genres

Afin que tout leur texte parlé ou écrit soit le reflet

De l’amour piétiné par leurs discours de Haine

 

Nous en ajouterons à la succulence de leur sucre,

A la saveur du pain, à celle de la confiture, de l’eau

Afin que toute leur prise corresponde à un retournement

Qui annonce le respect  quotidien et obligé de l’amour

Et que l’Homme retrouve sa place au monde

A leurs billets de banque perçus de toute source inhumaine

Industries de guerres, mafia, sexes, crimes, etc.

Nous placerons un mat d’amour pour transformer leur cœur

Et que la valeur de l’Homme prime sur des symboles

 

A  leurs draps et couvertures nous  ajouterons des couleurs

De l’amour pour qu’en se couchant ils en découvrent la force

Et qu’en se réveillant chaque jour ils se transforment en prophètes

De l’amour de l’Homme pour que la terre  luise d’un soleil nouveau

Qui régénère nos esprits en Hommes digne de ce Monde

 

Devant leurs tables à manger s’érigera une chaise de l’amour

En mangeant ils en constateront une présence nouvelle et  insolite

Apparaitra souriant et calme l’envoyé emblématique de l’amour

Pour parler au nom des oubliés de ce monde victimes de l’égoïsme

Afin de célébrer tous ensemble l’avènement de l’amour de l’homme

En tous nos actes et en toutes nos paroles de tout temps

Car l’amour c’est le symbole de la vie, la haine, le symbole de la mort

Un monde plein de haine est un monde vidé de sens humain

 

Et s’ils refusent tout cela, cet amour, nous le leur jetterons

Au visage avec tout son poids et toute sa force sans pareil

Pour que tous les jours ils en gardent sa marque indélébile

Rien ne sera capable de  la leur enlever et qu’en se mirant

Ils en voient la trace et se sentent alors  obligés

D’adhérer au culte de l’Amour pour sauver ce monde

 

Ainsi, il n’y aura plus ni le Nord, ni le Sud

Ni l’Ouest, ni l’Est,  ni l’Orient, ni l’Occident

Ni le Moyen ni le Proche Orient. Mais par tout sur terre

Il y aura l’Homme au culte de l’amour éternel  de l’Homme!

 

 

Envoyez Envoyez