Auteur: Raphaël Mizrahi

Raphaël Mizrahi est né au Caire en 1938. De famille francophone, il émigre en France à quatorze ans pour poursuivre ses études secondaires. Il pratique, en général avec passion, un bon nombre de métiers, la plupart d’entre eux relevant de l’animation socioculturelle ou de l’éducation. Il a été aussi éleveur de chèvres et producteur de fromages, aubergiste, etc. La retraite a été pour lui l’occasion de se consacrer à un désir lancinant depuis fort longtemps, celui d’écrire. Consulter son site : http://sites.google.com/site/raphmizrahi/home

La contraction du temps

Je suis certain qu’on nous le cache. Je n’en sais pas les raisons, mais c’est une évidence : le temps se contracte. Oui, Monsieur, parfaitement, le temps diminue de valeur. Non, je ne parle pas de l’évolution de la vitesse, qui fait que l’on met bien moins de temps pour aller d’un point de la planète à un autre, il s’agit là des résultats du progrès technologique. Encore qu’avec la relation entre temps et distance qui définit la vitesse, la contraction du temps participe peut-être, elle aussi, à la perception que nous avons des distances. Avez-vous remarqué comme moi que la Noël est à peine passée que l’on se retrouve déjà à la Noël suivante. Les années ne durent plus, les saisons non plus. Et, franchement, avez-vous l’impression qu’une heure d’aujourd’hui dure autant qu’une heure d’il y a, disons, cinquante ans ? Et je ne parle pas des temps encore plus anciens où nous usions nos culottes sur les bancs des écoles. En ce temps, l’ennui nous faisait paraître les heures bien longues, et je reconnais qu’il s’agissait d’une sensation subjective. Non, je parle d’une heure normale, une heure de la vie de tous les jours. Une heure de repas, par exemple. Ou bien une heure de sommeil. De nos jours, l’heure à peine entamée est déjà passée. Voyez aussi ce que l’on pouvait faire en une heure dans le temps, et ce que l’on peut faire aujourd’hui : aucune commune mesure. Comment, notre forme physique ? Mais pas du tout, mon bon monsieur, je suis plus en forme à soixante-dix ans que je ne l’étais à vingt. Vous aussi ? Vous voyez bien…

C’est un peu comme pour l’autre sens du mot, non pas le temps qui passe, mais le temps qu’il fait. Souvenez-vous, quand nous étions jeunes, les hivers étaient de vrais hivers, les étés de vrais étés. Il est vrai que là, on en parle, et même beaucoup, de réchauffement climatique. Mais l’avez-vous ressenti, vous, ce réchauffement ? Ou bien, comme moi, vous avez toujours du mal à vous réchauffer, même en été ? Je pense que les graduations des thermomètres ont été changées.

Et, bien sûr, si on nous cache des choses aussi fondamentales, il y a anguille sous roche. Cela doit intéresser des puissances occultes. Vous en doutez ? Vous ne croyez pas qu’il existe des complots à grande échelle ? Vous voulez savoir le pourquoi et le comment de la chose ? Je vous l’ai dit d’emblée, les raisons, je ne les connais pas. Il peut y en avoir beaucoup. Un exemple ? Imaginez que, pour des raisons qu’il faudrait mettre en évidence, on veuille nous faire croire que nous vivons plus longtemps, alors que la durée de notre vie, en fait, diminue. Ou tout au moins, reste égale à ce qu’elle était. Ou que certain lobby, pressé de voir advenir un temps qu’il considère comme messianique, et disposant de nombreux scientifiques, ait mis en place un programme d’accélération du temps. Ou bien… Que sais-je encore, il peut y en avoir, des raisons, des intérêts, à ce que les choses se retrouvent cul par-dessus tête.

Mais tout ceci, je vous le dis en confidence. On n’est jamais assez prudent. Mon voisin m’a parlé d’un ami du beau-père de son cousin qui avait tenté de rendre publics ses questionnements, et qui est mort de façon bien mystérieuse. On a dit qu’il avait eu une banale crise cardiaque, mais…

Envoyez Envoyez


7 Responses to “La contraction du temps”

  1. Jean-Sébastien dit :

    Le retour du religieux : sale temps pour la raison…

  2. Le Taliblond dit :

    Une parole de Mohamed (et non pas mahomet lol c) [que soit sur lui la paix] car Mohamed veut dire “Le Bien aimé” et si on traduit Mahomet, cela veux dire le Mal aimé.;Hey oui peut le savent, voila comment l’appel l’occident..Bref..Voici sa parole lors de son vivant..Il dit : “L’Heure n’aura pas lieu tant que le temps ne se sera pas contracté, au point que l’année passera comme un mois, le mois comme une semaine, la semaine comme un jour, le jour comme une heure; et l’heure s’écoulera aussi vite qu’un tison enflammé.” (At-Tirmidhi est le rapporteur de cet parole)

    En vrai beaucoup ont la réponse au fond d’eux meme mais reste dans le doute, car vous n’avez pas de conviction ferme a une chose qui vous garantie d’etre sauvé..l’Islam vous donne certes des réponses mais qu’aux coeurs convaincu d’un Dieu unique Créateur de tout..Beaucoup parle de monde paraleles ..nous musulmans nous croyons aux mondes..Au pluriel oui oui..car ALLAH nous dit qu’il est le créateur de l’univers et nous sommes la race humain et notre enviironnement perceptible et imperceptible qu’une composant d’une Immense machine programé..Je ne sais pas si quelqun parmis vous a vu ce super documentaire ‘Terre sous influences’ je vous link le liens plus bas..Magnifique reportage, super bien fait, j’ai aimé..Bref..De tels questions c’est un bien, mais un bien pour les coeurs, car la raison est dépasse alors que si vous acceuillé des réponse avec le Coeur, vous trouverez suffisement de place, que ne peut offrir votre cerveau..bon bref ..a plus

    Le Taliblond

    http://www.youtube.com/watch?v=0EampUcFIP0
    :

  3. Le Taliblond dit :

    Que la paix soit sur ceux qui suivent la voie….

    Je conseil à l’auteur du Topic, et a tout ceux qui le lisent, a tous ceux qui l’on lu et commenté..de trouver des réponse a ce sujet dans l’Islam..Vous en apprendrez beaucoup, et vous trouverez surement des réponse a vos question..Je vous invites vraiment ,juste par simple esprit de culture et de savoir quel est la réponse de l’Islam a cet question. Vous en serez tres certainement impressionés sur la précision de la réponse sur la question..Car cet question dépasse tout effort de réfléxion humain..quand bien meme si tout les cerveau du monde depuis le 1er homme jusqu’au dernier en comptant meme les morts,conjuguerai leurs effort cerebrale pr tenter de trouver une réponse a cet question sur le temps et sa valeur., qu’ils n’y pourrai guère. Une superpuissance nous depasse appeler la comme voulez , nous nous l’appelons ALLAH ( Le Dieu) .. Mais qui en a le courage..Peu sont vraiment les doués de raison, Peu sont les gens qui réfléchissent. Si le sujet du temps vous interesses , cela vous coute quoi de lire ce qu’en dit l’Islam??? Du temps? Mais la réponse a cet question, ne vaut elle pas au moins un peu de notre temps..?

    Cordialement le Taliblond lol

  4. gard dit :

    Il m’est arrivé, par contre de faire un bond dans le passé en été 2008 : En 1429 au pied des tourelles à orléans. jeanne d’arc blessée d’une flèche à l’épaule avait été évacuée du champ de bataille par Xantrailles et Dunois et débarassée de son armure par Luis de Coutes et Jean d’Aulon. Il y avait quatre personnes comme moi de 2008 (impriovisés urgentistes en médecine de guerre médiévale) munies de matériel d’urgence méd. de 2008. j’ai allongé la jeune blessée sur le dios, découpé son gambison et lavé son torse sanguinolent au savon de marseille. Puis, je l’ai anesthésiée par inhalation d’ether à l’aide de lin imbibé. Une fois endorrmie, j’ai posé une canule de guedel afin de liberer les voies aériennes. Après la mise en place du dispositif, je l’ai mise en continu sous insufflateur d’oxygène. Thérèse surveillait son pouls. laure a incisé la plaie à l’aide d’un cutteur ddésinfecté et a exttrait le trait après que Didier eut placé des écarteurs afin d’éviter d’endommager nerfs et tendons, ce qui entrainerait une paralysie du bras. La pinte étant restée fichée, il a fallu passer une baguette filetée pour l’extraire. Puis, cricri a injecté de la bétadine pour éviter tout risque d’uinfectionn et a suturé la plaie. Didier a appliqué de la gaze stérile et a bandé l’épaule. Puis, jnous l’avons installée sur une civière pour la charger sur une charette tirée par un cheval pour la transopter chez ses hotes et la mettre au lit. Puis elle s’est réveillée et je l’ai décanulée. Puis, un e étoile grossissant d’un rouge flamboyant m’entrainait… jusque chez moi, troublant, non?? Que pensez vous de mon récit? Merci infiniement de votre avis. Joelle.

  5. Michel dit :

    Bonjour; c’est par hasard que je suis tombé sur votre article, qui m’a d’ailleurs énormément plu. En effet cela fait un bon bout de temps que j’ai remarqué ce phénomène de contraction du temps, c’est d’ailleurs mentionné dans le Coran, pour moi du fait que cela soit une évidence car cela est presque palpable, m’amène à me posé une autre question tout aussi intéressante dans le Coran il est mentionné “L’Heure n’aura pas lieu tant que le temps ne se sera pas contracté, au point que l’année passera comme un mois, le mois comme une semaine, la semaine comme un jour, le jour comme une heure; et l’heure s’écoulera aussi vite qu’un tison enflammé.” la question est la suivante, à quel niveau nous nous situons actuellement? une année comme un mois, ou un mois comme une semaine, ou une semaine comme un jour, cela demande un calcul.

  6. mael dit :

    Alors tant les questionnements sur la relativité du temps et du temps comme 4ème dimension l’intéresse et est fondée, tant je ne vois pas comment d’éventuels comploteurs, aussi doués soient-ils pourraient intervenir. C’est peut-être simplement du au fait qu’en plus des avancées technologiques, les tracas, le stress et tous les autres aléas du monde moderne “bouffent” notre temps, qui passe alors plus vite…

  7. celine dit :

    Cher Ralf,
    oui c’est vrai que le temps se contracte, mais quand on fait quelque chose de différent de notre vie de tous les jours, alors pour un moment c’est comme si le temps s’arrête, c’est comme si le temps se suspend et pour illustrer ce propos :
    je vis depuis près d’un mois au rythme quotidien d’une longue marche, le Shvil Israel, et c’est un peu comme si le temps était moins fuyant, c’est un peu comme si c’était Yom Shabat tous les jours… et que soudain j’ai le temps, je prends le temps…
    Celine