Albert-James Arnold

Albert-James Arnold a fait carrière à l’Université de Virginie (É-U), de 1966 à 2008. À l’Université de Paris, il a étudié à l’Institut de Préparation et Perfectionnement des Professeurs de Français à l’Étranger et à l’Institut de Phonétique. En 1965-66, il a bénéficié d’une bourse Fulbright pour terminer ses recherches de doctorat sur Paul VALERY au Valéryanum de la Bibliothèque Sainte-Geneviève. Quinze ans plus tard, l’Université de Paris III-Sorbonne Nouvelle l’a invité à enseigner la Littérature Générale et Comparée au premier trimestre 1981. Professeur titulaire depuis 1981, il a également enseigné les Lettres Modernes et Comparées aux universités de Leyde (Pays-Bas) et Potsdam (Allemagne). À Cambridge, le collège Trinity l’a élu « Visiting Fellow » en 2006. Il a fondé la collection « CARAF Books » aux Presses de l’Université de Virginie dans les années 1980 et, dix ans plus tard, la collection « New World Studies » aux mêmes presses universitaires. En plus de ses études sur Valéry, le professeur Arnold a publié chez Gallimard l’édition du premier texte du Caligula de Camus et, aux presses de l’université d’Harvard, le premier livre en anglais sur la poésie d’Aimé Césaire. Depuis un quart de siècle, il s’est illustré dans le domaine des études comparatistes caribéennes. Il a mené à bien les trois tomes de la History of Literature in the Caribbean (Amsterdam : Benjamins, 1994-2001) sous les auspices de l’Association Internationale de Littérature Comparée. En 2006 il a préparé le numéro spécial que la revue Critique a consacré « Aux quatre vents de la Caraïbe ».

Éléments récemment créés par ce membre