Roberto Matta, Le monde (1989)

Envoyez Envoyez