Auteur: Mourad Salim Houssine

Mourad Salim HOUSSINE nait l’automne 1954 en Alsace Lorraine où il fera ses premières classes. Psychologue, correspondant puis chroniqueur libre dans la presse algérienne, il est l’auteur de deux livres publiés par les éditions Aparis et Edilivre sous les titres respectifs « Le sanglier d’Hippone » et « Terriens, réveillez-vous ». Il enseigne aujourd’hui à l’Institut national de formation supérieure des cadres de la jeunesse et des sports(INFSCJS) d’Oran-Aïn-El-Turck.

Extrait: Le sanglier d’Hippone

 

 

 

Mourad Salim HOUSSINE

Le sanglier d’Hippone

Éditions EDILIVRE APARIS 93200 Saint-Denis – 2011

 

3www.edilivre.com

Edilivre Éditions APARIS 175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50 – mail : actualites@edilivre.com

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction, intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

ISBN : 978-2-8121-4672-5 Dépôt légal : Février 2011

© Edilivre Éditions APARIS, 2011

 

 

Sommaire

PROLOGUE…………………………………………………. 7

CHAPITRE PREMIER « DESTINS BRISES » …………………………………… 11

CHAPITRE SECOND « T AUPES, WHISKY ET GAULOISES. » ………. 37

CHAPITRE TROISIEME « MECHOUI, MASCARA ET CHARNIER » ….. 65

CHAPITRE QUATRIEME « UN GENERAL SUR L’ATLAS » ………………… 77

 

 

PROLOGUE

Winterstein l’ancien sous-officier parachutiste de la Légion Etrangère, alsacien de naissance engagé dans une armée française qui assume difficilement la décolonisation en Indochine et en Algérie, représente à lui seul le destin de milliers de soldats professionnels que les opinions française et algérienne imaginent cuvant leur bière dans des maisons de retraite isolées, se remémorant des souvenirs à la fois nécrophages et exotiques d’outre- mer…

Metzger, l’autre légionnaire d’origine allemande qui est « passé » au FLN comme des dizaines de ses kameraden, aura moins de chance puisqu’il sera blessé à la cuisse et handicapé à vie après sa capture par ses anciens camarades… Le lieutenant Alain des renseignements et appartenant aux réseaux Bitterlin1, les fameux barbouzes, lui épargnera le peloton d’exécution… en ce début d’année 1962.

Salem le fellagha « immigré », camarade de Metzger dans le groupe de l’ALN, représente lui aussi le vécu brisé d’une population en constante migration…

D’un côté, le corps de la Légion Etrangère qui n’a pas toujours été synonyme de répression coloniale, tortures, corvées de bois et disparitions forcées. Réputés pour la dureté de leurs entraînements et expérience du combat, la population autochtone se rappelle aussi de la convivialité de leurs contacts, la complicité de leurs faveurs mais également la solidarité de certains d’entre eux avec la misère du peuple algérien…, ces légionnaires d’ origine allemande, autrichienne, tchèque, ukrainienne, italienne, espagnole et libanaise de souche arménienne…

De l’autre côté le fellagha, dénomination qui sèmera la terreur dans l’inconscient collectif de plusieurs générations de part et d’autre de la Méditerranée et hantera l’imaginaire de certains bouquinistes sans pour autant libérer la créativité des filmographes de l’Hexagone devant les syndromes indochinois et algérien.

Et pourtant il faudra attendre la décennie rouge des années 1990 en Algérie pour que les langues se délient, les témoignages tombent, les mémoires avouent les silences et brisent les tabous de cette première guerre d’Algérie devant les massacres et crimes de la seconde confrontation…

La trame de ce livre est certes imaginaire mais beaucoup d’acteurs s’y reconnaîtront. Winterstein réapparaît dans une histoire d’espionnage avec l’ex lieutenant Alain des barbouzes, à Mulhouse dans les années 1990, en mission de coopération avec des agents secrets algériens,… tous ensemble traquant le sanglier d’Hippone ce général de l’ANP2, taupe de la CIA en Algérie et sous traitant un GIA3 du côté du barrage des Portes de Fer… Chérif Saddek, jeune commandant au DRS4, serait peut être le fils de Salem le fellagha immigré disparu en 1962… Lui aussi se retrouve catapulté vers Mulhouse puis dans l’Ouarsenis pour combattre le terrorisme qu’il rencontre dans la personnalité ambivalente et pathologique du « Chef », ce général sans galons…

Atmosphère et trame de clair-obscur combinées à cette passion qui caractérise la relation presque charnelle entre la France et l’Algérie…

Sidi-Bel-Abbès, novembre 2005.

1 Lucien Bitterlin : Gaulliste et chef des fameux barbouzes qui combattirent l’OAS en Algérie. Partisan d’une association France Algérie.

2 ANP : Armée nationale populaire algérienne créée en 1962… à ce jour.

3 GIA : Groupes islamistes armés… des années 1990.

4 DRS : Département renseignements et sécurité,… services secrets algériens.

Envoyez Envoyez