Auteur: Jacques Henric

Jacques Henric est né à Paris en 1938. Enseignant de 1960 à 1985, il collabore dans les années soixante aux Lettres Françaises, hebdomadaire culturel dirigé par Louis Aragon. Il publie ses premiers romans dans la collection Tel Quel. Il appartient depuis 1971 au comité de direction de la revue Art Press.

Vous avez dit « identité » ?

Paru dans art press, juin 2007. 

Identité : de identicus, semblable ; idem, le même. Plaque d’identité, pièce, carte, photo d’identité, identité nationale

Dict. Petit Robert

 

Il n’est pas difficile de voir qu’à travers toute l’Histoire se manifestent des tensions critiques telles qu’à aucun moment on ne doit parler d’un sentiment unanime, d’un goût commun à toute la nation. Pour Voltaire, la chapelle de Versailles est un « colifichet fastueux ». Un autre contemporain, Saint-Simon, y voit simplement un « immense catafalque (…) Une des questions à laquelle il faut tenter de répondre est celle-ci : dans quelle mesure peut-on parler d’art français quand il n’y a ni nation, ni État, ni unité quelconque, seulement une forme instable de pays.

                                            André Chastel. Introduction à l’histoire de l’art français

 
andre-chastel
                                                      André Chastel

 

« Les  constructeurs de cathédrales étaient des étrangers venus des chantiers de Burgos, de Cologne, de Bruges (…) ces étrangers considérables auront donc construit une église qui sera française. Les musulmans y furent peut-être pour une part, petite ou grande, Tolède n‘étant qu’à quelques semaines de galop »

                                                    Jean Genet. Cathédrale de Chartres. Vue cavalière

jean-genet    Jean Genet

 

« Debout peuple travailleur, le jour de gloire

est arrivé

Et toi la gloire, maintenant ta gueule».

Aragon. Hourra ! Oural

    Aragon. Réponse aux Jacobins

louis-aragonLouis Aragon

 

« Je voudrais un béret, un béret français, un vrai béret fran-çais ! »

                                                                 Les frères Prévert. L’affaire est dans le sac

les-freres-prevert

Les frères Prévert

 

« La terre ne ment pas »

                                                                                                            Maréchal Pétain

philippe-petain 
Philippe Pétain

 

« Si j’avais des antécédents à un point quelconque de l’histoire de France.

Mais non, rien.

(…) Maintenant je suis maudit, j’ai horreur de la patrie. Le meilleur, c’est un sommeil bien ivre, sur la grève ».

            Rimbaud.Mauvais sang

arthur-rimbaud1

     Arthur Rimbaud

 

« Je me définissais comme un “écrivain européen”. Blasphème ! (…) La France veut conserver son identité. Très bien. Mais laquelle ? »

« C’est le national social ou le social national. Il y a eu la version familiale Vichy, la cellule Moscou-sur-Seine. On ne s’aime pas, on est ensemble (…) mais de temps en temps la Marseillaise prend à la gorge, on agite le drapeau tricolore. On déteste son voisin comme soi-même… ».

                                                                           Philippe Sollers. Éloge de l’infini.

philippe-sollers
Philippe Sollers

 

Envoyez Envoyez