Editeur: Samia Kassab-Charfi

Samia KASSAB-CHARFI est Docteur d’État en langue et littérature française. Elle enseigne les littératures française et francophone, la stylistique et la rhétorique à l’Université de Tunis. Elle est l’auteur d’études sur Baudelaire, Rimbaud, Saint-John Perse, É. Glissant, P. Chamoiseau, A. Khatibi et Colette Fellous. Ouvrages publiés: La Métaphore dans la poésie de Baudelaire (Tunis, Alif, les Éditions de la Méditerranée, 1997) Rhétorique de Saint-John Perse (Tunis, 2008). « Et l’une et l’autre face des choses ». La Déconstruction poétique de l’Histoire dans Les Indes et Le sel noir d’Édouard Glissant (Paris - Honoré Champion, coll. « Honoré Champion Essais », 2011) Patrick Chamoiseau (Paris – Institut français/Gallimard, coll. « Auteurs », 2012) Elle a coordonné les recueils suivants : Saint-John Perse, Atlantique et Méditerranée (L’Harmattan, 2007 ; avec Loïc Céry) Autour d'Édouard Glissant: lectures, épreuves, extensions d'une poétique de la Relation (Presses Universitaires de Bordeaux, coll. « Sémaphores », 2008 ; avec Sonia Zlitni-Fitouri et Loïc Céry) Altérité et mutations dans la langue. Pour une stylistique des littératures francophones (Academia-Bruylant, 2010). Tracées de Patrick Chamoiseau (2012) À paraître : Mémoires et imaginaires du Maghreb et de la Caraïbe (Paris - Honoré Champion, 2013 ; avec Mohamed Bahi) Elle est membre du Conseil scientifique de l’Observatoire européen du plurilinguisme et de l’Association Européenne des Études francophones (Bruxelles) ; membre correspondante pour le Maghreb de l’Académie des Sciences d’Outre-mer (depuis juin 2012), membre depuis 2009 du Jury du Prix Carbet de la Caraïbe ; directrice du programme de recherches international « Pour un axe de recherches Maghreb/Caraïbe ». Elle est l’un des membres fondateurs du collectif Littératures au Sud (AUF-2009) et dirige la collection SEFAR aux Éditions Academia L’Harmattan (Belgique).
« « Bouchkara … revient ce soir ! » » : Ethnopsychanalyse et histoire de l’inconscient collectif des peuples…

Nous n’insisterons pas assez sur le rôle déterminant que joua « Merdja » de la tribu des Hamiyanes dans la consolidation  de la tête de pont espagnole à Oran  en jetant l’anathème sur les Douaïrs et Smalas pendant que d’autres tribus se « consumaient » dans la résistance à l’armée française… Dès les premiers accrochages en 1954, l’ethnologue français […] Lire plus »

La veuve et les Talebs

  A la mort de son mari, une femme fit appel à un groupe de Talebs récitants pour prier à la mémoire du disparu. Les religieux s’installèrent à même le sol en demi-cercle autour du défunt et, les yeux mi-clos, ils psalmodièrent en chœur, tout en balançant le buste d’avant en arrière. La veuve endeuillée, face […] Lire plus »

Le Maghreb, les femmes et le libertinage : trésors de la culture orale (Nora Aceval)

 Au sud-ouest de l’Algérie, entre la corniche de Ténès au nord, et le Sahara et le Mzab au sud s’étend la région des hauts plateaux du djebel Amour. Et dans cette région où se vénère Sidi Khaled, celle des villes de Tiaret, Frenda, Tousnina, Sougueur, Mellakou, vivaient naguère, il y a un peu plus de […] Lire plus »

La Révolution française s’est suicidée: une déconstruction

  Sommaire: Cette étude est en effet une évaluation critique de la Révolution française depuis sa brillante parturition, ses paradoxes, jusqu’ à sa présente décrépitude ; se contredisant elle-même à l’intérieur et en dehors de ses frontières naturelles hexagonales, face à la postulation agressive de la  liberté  exprimée par les peuples d’ailleurs   Comme dans la […] Lire plus »

L’inavouable

L’inavouable Et si, après la reconnaissance faite par le Président de la république François Hollande que le 17 Octobre 1961, en France, à Paris, contre les Algériens, un crime d’état s’est produit, il s’avérait que la langue française, non seulement en Algérie, mais dans les autres pays du Maghreb, en plus de ses usages et […] Lire plus »

La Tunisie (d’aujourd’hui, de demain et d’hier) se donne en spectacle

Le chorégraphe Angelin Preljocaj est installé avec son ballet à Aix-en-Provence dans le « Pavillon noir », construit spécialement à son intention. Ce bâtiment  de Rudy Ricciotti (2006) est la seule construction qui tranche par sa force et son originalité dans le quartier neuf, dit Sextius-Mirabeau, qui jouxte la ville ancienne. A. Preljocaj y accueille régulièrement des […] Lire plus »

« Nedjma » de Kateb Yacine : « À la découverte des lignes »

Kateb Yacine, Nedjma, Seuil, 1956. Nedjma paraît en 1956 aux éditions du Seuil. Depuis plusieurs années, le manuscrit y est lu, relu, on demande à son auteur de le retravailler, de le couper, de le remonter, de le rendre si possible plus lisible. Certains extraits paraissent même dans les livraisons de décembre 1954 et janvier […] Lire plus »