Toni Morrison et Fabienne Kanor: Vers une postmémoire de la traite et de l’esclavage ?

Résumés Cet article propose d’étudier la postmémoire de la souffrance ayant accompagné le trafic négrier dans deux romans, Beloved (Toni Morrison) et Humus (Fabienne Kanor). Dans la première partie, nous reviendrons sur les modes de représentation du corps de l’esclave ainsi que sur les limites de l’approche historique lorsque l’on veut rendre compte du trauma en question. Nous verrons […] Lire plus »

La psychologie des profondeurs et la cartographie de la mort dans «La mort en berne» de Denis Emorine

La mort en berne[1] est le premier roman du poète, essayiste, nouvelliste et dramaturge français, Denis Emorine. L’auteur puise dans sa propre expérience, sa propre existence, dans son identité et subjectivité pour nous offrir ce roman d’inspiration autobiographique qui raconte les voyages et les quêtes internes de l’écrivain Dominique Valarcher, bibliothécaire d’une grande université française, […] Lire plus »

Miracle de la philosophie (Alain Juranville «De l’histoire universelle comme miracle» récit philosophique et récit biblique)

Les Éditions du Cerf, 2017. Introduction et commentaires Le livre présenté ici est le deuxième chapitre du second livre d’une œuvre à l’ambition rarement égalée, tant en but qu’en moyens. Le plan annonce 24 volumes, dont chacun, pour des raisons internes à la structure d’ensemble, peut être le premier pour le lecteur.   Afin de […] Lire plus »

Le théâtre aux Antilles – un numéro d’« Africultures »

Il n’est pas trop tard pour signaler un numéro d’Africultures (trimestriel), numéro double, qui fournit un panorama très complet de la création théâtrale aux Antilles françaises, même s’il ne rend pas compte, par la force des choses, des développements les plus récents puisqu’il fut publié au début de cette décennie. Cette réserve n’empêche pas qu’il […] Lire plus »

Le MNAC, un musée à découvrir

Barcelone est une ville à la mode, particulièrement chez les Français. Les touristes qui viennent ici en cohortes aiment arpenter les Ramblas, errer dans les rues étroites du Barri Gótic, s’étonner devant les édifices construits par l’architecte Gaudi. Ils sont bien peu nombreux, pourtant, ceux qui ayant escaladé les pentes du parc Monjuic pour contempler […] Lire plus »

Vers une esthétique « cisgenre » et hystérique de la « gravidation » : Mailles à partir de « Nouaison » lacanienne

Vers une esthétique « cisgenre » et hystérique de la « gravidation »  Mailles à partir de « Nouaison » lacanienne Face aux vieilles malédictions, / Je déclare avec Aragon : La femme est l’avenir de l’homme! / Pour accoucher sans la souffrance, Pour le contrôle des naissances, / Il a fallu des millénaires. Si nous sortons du moyen âge, […] Lire plus »

Mallarmé, l’anglais à la lettre

Abstract Mallarmé: the Letter of English With “Les Dieux antiques” and “Les Mots anglais”, Mallarmé opposes decaying myth to linguistic vitality, a vitality one of whose sources is in the rejuvenating hymen of Latin and Germanic languages represented by the advent of English from French and Germanic dialects. The letter “s” silenced in Old French and revitalised […] Lire plus »

Avignon 2017 (17) « Une maison de poupée », « Les Larmes amères de Petra von Kant »

Une Maison de poupée d’Henrik Ibsen (OFF) Dans un billet précédent nous émettions l’hypothèse qu’Ibsen est le plus grand dramaturge du XIXe siècle, toutes langues confondues. Ce n’est pas Une Maison de poupée, reconnue comme l’une de ses meilleures pièces, qui nous fera changer d’avis, surtout dans l’interprétation qu’en donnent Florence Le Corre (Nora) et […] Lire plus »

Avignon 2017 (16) « Bestie di scena », « L’Age libre », « Gros Chagrins, etc. »

Bestie di scena d’Emma Dante (IN) Emma Dante est déjà venue en Avignon en 2014 avec Sorelle Macaluso. Elle disait alors : « Pour moi le théâtre consiste pour l’artiste à mettre en scène sa propre réflexion sur le présent – sa propre vision du monde contemporain et du monde dans lequel il vit. Un théâtre social […] Lire plus »

Avignon 2017 (15) « Cap au pire », « Racine », « La Fille de Mars »

Cap au pire de Beckett (OFF) Ce texte qui se présentait à l’origine comme un bref roman et non une pièce de théâtre été publié d’abord en anglais (Worstward Ho, 1983) avant d’être traduite en français par Edith Fournier (1991). C’est un exercice formel qui intéresse avant tout à ce titre-là. Impossible de parler de […] Lire plus »