CONFÉRENCE-DÉBAT: “Laïcité ou multiculturalisme, faut-il choisir ?”

Jeudi 13 janvier 2011 à l’Institut Français de Maurice (IFM) à 18h

La laïcité face aux enjeux des sociétés plurielles
Stéphane Dutertry, diplômé en philosophie et en histoire.

Jamais comme aujourd’hui la laïcité n’a eu dans son histoire à faire face aux difficultés rencontrées dans la gestion maîtrisée de communautés à la diversité culturelle et religieuse de plus en plus marquée et soucieuses de se voir reconnaître dans leur particularité ou identité revendiquées au titre des libertés et droits fondamentaux de la démocratie. C’est le défi par excellence des régimes démocratiques au 21e siècle, s’il est vrai de soutenir comme le philosophe canadien Charles Taylor, fervent défenseur du multiculturalisme, que la modernité, loin d’avoir sonné le glas des religions, en a au contraire diversifié la gamme des options offertes à l’individu. En effet la tâche des démocraties est autrement ardue que celle des régimes autoritaires car elles ont un besoin impératif de cohésion sociale sans laquelle elles semblent menacées d’éclatement. Comment donc tenir l’équilibre entre deux exigences contraires, l’unité et la diversité ?
Stéphane Dutertry est né à Nice en 1968. Licencié en philosophie et en histoire de l’Université de Nice-Sophia Antipolis, il est actuellement travailleur social à Antibes (France).

Construire un espace politique autonome par-delà l’épouvantail culturel et le piège universaliste

Stéphane Zéphir, diplômé en sociologie.

Posons une définition élémentaire du Politique : un espace politique c’est toujours de l’histoire cristallisée dans des institutions et agissante à partir des pratiques de groupes sociaux en lutte pour la maîtrise du pouvoir. Or ne peut-on pas lire cette histoire également comme le produit de rapports sociaux inégalitaires susceptibles de se maintenir en raison justement de l’appropriation avantageuse de l’espace politique par certains ? On comprend dès lors le désir que peuvent avoir certains groupes sociaux à voir les choses changées et l’intérêt qu’ont d’autres au statu quo. Sous quelles modalités interviennent le « culturel » et « l’universel » autour de cet enjeu politique, c’est ce sur quoi nous nous arrêterons.

Né en 1968 à Nice, Stéphane Zéphir est docteur en sociologie de l’Université de Nice-Sophia Antipolis. Sa réflexion porte sur le traitement des différences culturelles et ses conséquences sur les parcours éducatifs des élèves appartenant aux minorités ethno-culturelles.


Université Populaire de l’Île Maurice (UPIM)
email : upmaurice@gmail.com
site web : http://www.upim.info

Envoyez Envoyez