Pius NGANDU Nkashama, Portraits d’écrivains: visages d’histoire littéraire

 

grgb

Historique et descriptif du projet

Dès 1994, des Universitaires Africains et Français (Philosophes, Enseignants, Journalistes) et des Artistes avaient fondé à Paris une ASBL reconnue par la Loi française (Loi 1901) le “Groupe Interdisciplinaire des Recherches sur l’Afrique”. Les Membres venaient des différents pays du Continent et de l’Europe. L’Association était chargée d’organiser des rencontres : Colloques, Séminaires, Relations avec les Universités dans le monde. Sous la direction de M. Kalonji Zezeze, elle a connu des succès incontestables. Elle avait aussi bénéficié de nombreuses subventions et aides conséquentes accordées par les différentes composantes de la “Francophonie” (ACCT) aussi bien que celles de la coopération universitaire auprès de structures autorisées. Une “Maison d’éditions” du même nom a vu le jour, et elle avait réussi à publier une centaine de titres d’ouvrages scientifiques, littéraires, d’informations générales, en particulier autour des langues. Son domaine privilégié avait été les langues africaines : dictionnaires, grammaires, études lexicales. La disparition en France de deux de ses fondateurs ainsi que le départ de son “Président” pour les États-Unis avaient provoqué un vide préjudiciable. Le projet a été repris en 2010 sous le label de “Kabungama”, et il réunit les Chercheurs qui ont tenu à prolonger les programmes initiés déjà. À l’étape actuelle, les responsables attendent les documents nécessaires pour régulariser les dispositions législatives et financières des USA, et pouvoir mener les activités sur des bases normales. Le comité provisoire est présidé par Pius Ngandu Nkashama, Professeur à Louisiana State University de Baton Rouge.


L’ouvrage Portraits d’écrivains: visages d’histoire littéraire ne rentre pas dans le registre d’essai ni de roman, mais se présente comme un témoignage que porte Pius Ngandu Nkashama sur des écrivains (hommes et femmes) qui ont forgé l’histoire littéraire de l’Afrique, des Antilles et de l’Océan Indien. Comme le souligne l’auteur dans son propos préliminaire, cet ouvrage se place en marge du « style délibéré dont raffolent les clichés scolaires qui alignent des biographies redondantes » (11), mais il s’appuie plutôt sur les innombrables rencontres de l’auteur avec ces écrivains dans des colloques et des séminaires; mais aussi sur des photographies, des discussions et des indiscrétions partagées.
A travers ces biographies particulières, Pius Ngandu Nkashama dresse un portrait du douloureux cheminement de l’écrivain vers une reconnaissance et une légitimation dans le cercle souvent fermé du monde littéraire et celui des risques de ce métier. L’auteur emploie un ton poétique, ironique et même sarcastique pour décrire son parcours d’écrivain et d’acteur du monde littéraire comme un itinéraire semé d’écueils et d’embûches. Il porte donc un regard mitigé sur ce monde au caractère clair/obscur, mais oh combien enrichissant.
L’ouvrage se divise en trois parties. Il présente tout d’abord les écrivains d’Afrique qui regroupent le plus grand nombre d’auteurs, ensuite ceux des Antilles (la Martinique, la Guadeloupe, la Guyane et Haïti) et enfin ceux de l’Océan Indien (l’île Maurice, Madagascar, les Comores). Près d’une centaine d’écrivains sont ainsi réunis dans un espace où l’auteur les met en scène à travers une histoire, une anecdote ou une aventure vécue ensemble. Parmi ces nombreux écrivains on peut citer entre autres Chinua Achebe, Mongo Béti, Locha Mateso, Achille Ngoye, Williams Sassine, Abdourahman Waberi, Ken Bugul, Bessora, Aimé Césaire, Maryse Condé, René Depestre, Edouard Glissant, Jean-Luc Raharimanana, Edouard Maunick. Pourtant, certains lecteurs déploreront par exemple l’absence des écrivains du Maghreb tels que Khateb Yacine, Assia Djebar, Tahar Ben Jelloun, Yasmina Khadra ou Malika Mokeddem. Comme l’a dit l’auteur dans son propos préliminaire, les écrivains cités dans cet ouvrage sont ceux dont il a fait la rencontre et non pas seulement ceux qui sont connus dans le monde littéraire.
Portraits d’écrivains: visages d’histoire littéraire est une ressource additionnelle, comme un héritage, qui vient enrichir les bibliothèques sur la littérature d’Afrique, des Caraïbes et de l’Océan Indien. Cet ouvrage vient aussi éclairer la lanterne de la nouvelle génération de chercheurs sur les pionniers de ces littératures et mettre un visage sur ces écrivains devenus légendes.
Pius NGANDU Nkashama. Portraits d’écrivains: visages d’histoire littéraire, Baton Rouge, Kabungama Editions, 2014, 362 p.

 

Envoyez Envoyez