René Hénane, médecin, écrivain-essayiste, a vécu, exercé en Martinique et rencontré Aimé Césaire. Il est membre du Centre césairien d’études et de recherches de Fort-de-France et l’auteur des titres suivants : - Aimé Césaire, Le chant blessé – Biologie et poétique, Éditions J.M. Place, 1999. - Les jardins d’Aimé Césaire, Éditions de L’harmattan, 2003. - Glossaire des termes rares dans l’œuvre d’Aimé Césaire, Éditions J.M. Place, 2004. - Dossier Césaire, L’Autre Sud, n°29, juin 2005 - Césaire et Lautréamont, Éditions de l’Harmattan, 2006. - : Les armes miraculeuses d’Aimé Césaire – Une lecture critique, Éditions de L’Harmattan, 2008. - Introduction à MOI, LAMINAIRE, D'Aimé Césaire, L'Harmattan 2012, avec Mamadou Ba et Lilyan Kesteloot - René Hénane est consultant UNESCO pour le programme Rabindranath Tagore, Pablo Neruda, Aimé Césaire, l'Universel réconcilié.

Aimé Césaire: Du fond d’un pays de silence

 

Du fond d’un pays de silence…
Édition critique de Ferrements par Lilyan Kesteloot, René Hénane et M. Souley Ba
Avec Ferrements, en cet ouvrage qui regroupe également des pièces inédites d’Aimé Césaire, nous sommes en face d’une indicible souffrance. Si l’on compare ce recueil aux précédents, nous percevons la distance, voire la cassure qui les sépare. Aux accents de révolte du Cahier, aux débordements surréalistes des Armes Miraculeuses, aux accents de justicier inexorable des Chiens convoquant l’Occident au tribunal de l’Univers, succèdent ces Ferrements, seul recueil dont le titre claque en un seul mot.
Ces poèmes ont été écrits au cours des années 50, période particulièrement fertile en événements qui ont affecté — lourdement parfois — le poète, dans son corps, sa vie familiale, sa vie sociale, sa vie politique. Césaire cependant ne modifiera pas sensiblement sa conception de la poésie ; il conservera sa pratique poétique personnelle, avec ses accès de fureur, de douleur ou de douceur, enrobés de métaphores fulgurantes, qui en masquent l’huis ténu, quasi invisible. Culminant sur les sommets d’une langue qui n’est qu’à lui, abrupte et splendide, Césaire demeure ce poète « difficile », mais irremplaçable et d’une richesse inégalée par tous ceux qui lui ont succédé dans la littérature négro-africaine et antillaise.
Aimé Césaire, poète martiniquais, est né à Basse-Pointe en 1913 et est décédé à Fort-de-France en 2008. Il a été l’un des plus grands poètes de langue française du XXe siècle.
L’édition critique de Ferrements a été assurée par Lilyan Kesteloot professeur à l’Université de Dakar, directeur de recherches à l’IFAN ; par Souley Ba, professeur, chargé d’enseignement à la faculté des lettres de l’Université de Dakar ; par René Hénane, médecin, essayiste, dont la rencontre avec Aimé Césaire, en 1986, a ouvert le champ de son oeuvre, à laquelle il s’est consacré exclusivement.
Le discours qu’Aimé Césaire a prononcé à l’Assemblée nationale, le 29 septembre 1982, écrit sur du papier de la représentation française, sous forme manuscrite et offert à Lilyan Kesteloot, figure dans ce volume.
ISBN : 978-2-296-08841-2 • 16 x 24 cm • 330 pages • 30 €
Texte manuscrit d’Aimé Césaire extrait du livre avec l’autorisation exceptionnelle de Lilyan Kesteloot.
VIES Nom de faveur : lune qui mûrit / nom secret : ronde de la nuit / nom de faveur : ne-limite-pas-la-lumière / nom sec : pas d’alibi / nom de fureur : passage du Cap / nom secret : la nuit trahie / nom de faveur : éveil d’oasis / nom de terreur : erg-Grand-erg fascination de l’Erg
Pour vos commandes, veuillez vous adresser
 à notre comptoir éditorial : ou à notre diffuseur :
Orizons
13 rue de l’Ecole Polytechnique
75005 Paris
tél. 01 55 42 07 75
L’Harmattan
tél. 01 40 46 79 20
Envoyez Envoyez


One Response to “Aimé Césaire: Du fond d’un pays de silence”

  1. Quidam dit :

    Anba latè pa ni plézi